• La Guerre des Eléments de Perrine Rousselot

    La Guerre des Eléments de Perrine Rousselot

     

    La Guerre des Eléments de Perrine Rousselot

    Je m’appelle Avril, j’ai dix-sept ans et la vie d’une adolescente normale. J’ai un petit ami qui s’appelle Mickaël et ma meilleure amie Aline est en Terminale avec moi. Chose qui pourrait paraître étrange, j’ai un animal de compagnie qui s’appelle Lux, c’est une luciole. Le jour où je découvre un monstre sous mon lit, je me précipite chez Mickaël mais y découvre un autre garçon du nom de Snow qui me vole un baiser. Qui est-il ? Et comment peut-il savoir tant de chose sur moi et mon amitié particulière avec Lux ?

     

    La Guerre des Eléments de Perrine Rousselot

    Fantasy / The Book Edition / 279 p.

     

    La Guerre des Eléments de Perrine Rousselot

    La guerre des Eléments est le premier roman de Perrine Rousselot. Et pour tout dire c'est un roman très réussi qui m'a conquise du début à la fin. C'est là encore une découverte surprenante et vraiment plaisante. Un premier roman pleins de qualités et très peu de défaut.

    Sur l'aspect visuel je ne m'attarderais pas, car il n'a pas été décisif. Je peux néanmoins dire que le livre c'est doté d'une nouvelle couverture tout simplement sublime et magnifique. A dire vrai, ce qui m'a attirée dans ce roman, c'est le quatrième de couverture. Et plus particulièrement un mot : « monstre ». La phrase parle plus précisément d'un monstre sous un lit... Dans un premier temps, c'est cette tournure de phrase qui m'a beaucoup dérangée. Ce livre est en effet destiné aux adolescents, aux jeunes adultes, et à toutes les personnes ayant gardé une âme d'enfants, alors qui irait utiliser une tournure pareil dans un livre comme ça ? En fait, c'est cette phrase qui donne à ce roman cet air si mystérieux, et c'est ce qui m'a décidé à le lire.

    Ensuite, que dire du style de l'auteur ? Etonnant de simplicité, jeune et vivant, il m'a tout de suite happée dans l'histoire. L'auteur fait vivre et évoluer ses personnages à la manière d'un film. Le tout donne une lecture facile et vraiment très rapide, les pages se tournant à un vitesse déconcertante. C'est justement la rapidité des événements, le rythme trop soutenu de l'histoire qui constitue le principal défaut du roman, cela ne gêne en rien la lecture, mais on aimerait surement savourer certains passages plus longtemps : on digère tout juste une action que l'autre déboule déjà au coin de la rue. C'est un marathon, un carambolage vif de scènes d'action laissant le lecteur haletant, mais malgré tout ravi. Les descriptions, bien que courtes dans l'ensemble, sont très bien écrites et permettent de se représenter les scènes et les lieux avec précision et véracité.

    Les personnages quant à eux sont vivants et réalistes. Une très grande réussite de ce côté là ! A chacun son caractère bien trempé, à chacun ses petits défauts qui leur donnent ce côté si humain, mais surtout à chacun cette part d'ombre et de lumière les faisant osciller si souvent entre le bien et le mal. Avril avec son côté un peu égoïste est vraiment particulière, de tel manière qu'on ne sait toujours pas à la fin du roman s'il faut l'aimer, la détester ou la mépriser. Snow : comment ne pas l'aimer ? Surtout quand on voit ce qu'Avril peut lui imposer. C'est un ange, le petit copain idéal ! Père Noël, tu sais ce que je veux comme cadeau maintenant ! Puis parlons aussi de Michaël... Ah voilà un méchant comme je les aime : suffisant, arrogant et sans pitié, un méchant qui irait jusqu'à trahir sa propre mère pour avoir ce qu'il veut. J'ai aussi beaucoup aimé la relation entre les âmes sœurs, qui peut aller de l'amitié à l'amour, c'est vraiment quelque chose que l'on ne retrouve pas souvent.

    Pourquoi ne pas aborder l'histoire maintenant ? Au premier abord, il s'agit d'une lutte entre le bien et le mal, l'ombre et la lumière, peu importe le nom qu'on leur donne. Ici, on retrouve une prophétie, à première vue comme on en voit tant. Mais si le concept n'est pas neuf, la manière dont il est utilisé ici laisse pantois. L'auteur met en place un intrigue bien trouvée et surtout bien menée du début à la fin, une intrigue vraiment surprenante. Alors que dans tous les romans portant sur des prophéties, le personnage principal se révèle être un acteur de cette prophétie, dans la Guerre des Eléments, l'auteur nous laisse dans cette certitude pour la bouleverser à la fin, nous laissant véritablement étonné. Un ultime rebondissement intéressant, redonnant un second souffle et une nouvelle dimension à son histoire. Mais un univers si riche mériterait beaucoup plus d'approfondissement et le livre n'en serait que mieux s'il avait été plus gros et plus détaillé. Cela nous aurait permis de profiter plus longtemps du style de l'auteur, mais aussi d'en ressortir un peu moins essoufflé.

    Malgré tout, ce livre reste une formidable découverte et je n'ai pas été déçue du tout. Il a comblé toutes mes attentes. Je tiens à remercier ma correspondante, qui n'est autre que Perrine Rousselot elle-même pour ce formidable cadeau, et aussi pour l'autographe qu'elle a eu la gentillesse de m'écrire. Ce livre est un de mes plus gros coups de coeur de l'année et je n'ai qu'une chose à dire : quand la suite ?


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :