• Starters (tome 1) de Lissa Price

    Starters (tome 1) de Lissa Price

     

    Starters (tome 1) de Lissa Price

    Règles s'appliquant à la clientèle de Prime Destinations :

    1) N'oubliez pas que le corps dont vous êtes locataire est celui d'une jeune personne.

    2) Il vous est strictement interdit de le modifier ou de le blesser.

    3) Toute activité illicite entraînera l'annulation de votre contrat.

    Le corps que vous avez loué nous appartient.

     

    Starters (tome 1) de Lissa Price

    Science-Fiction / Robert Laffon / 450 p.

     

    Starters (tome 1) de Lissa Price

    Voilà encore une bonne lecture achevée, mais dont les souvenirs s’estompent vite. Que dire de plus pour l’introduire ? Peut-être qu’au-delà d’une bonne lecture, c’est aussi un auteur talentueux que j’ai découverte à travers Starters. C’est un livre frais, distrayant, que j’ai apprécié, mais qui est loin du coup cœur que j’avais eu par exemple pour Divergent.

    Mais pourquoi ne pas commencer par le début ? La couverture ! Indéniablement magnifique, personne ne peut le nier sans être de mauvaise fois. Je l’ai trouvée simple et éthérée, légère et froide comme la neige. Un mélange qui attire l’œil et donne envie d’en découvrir plus. Sans compter que les couleurs utilisés sont mes préférées (le bleu surtout ^^) ! C’est vraiment une couverture qui installe un mystère, un mystère que l’on a envie de découvrir. Ensuite, il y a le quatrième de couverture… Lui aussi mystérieux… Il ne nous dit rien sur l’histoire, ce contente d’énoncer les règles de l’univers dans lequel l’auteur s’apprête à nous plonger. Pour autant, cela m’a presque dérangé, si je n’aime pas qu’on m’en dise trop, les résumés trop succinct ne sont pas à mon goût non plus.

    Comme je le disais plus haut, ce livre m’a permit de découvrir un auteur particulièrement douée. Lissa Price manie les mots avec aisance et simplicité. Son écriture à la première personne du singulier nous permet de rentrer immédiatement dans l’histoire. Starters est vraiment un livre facile à lire et à comprendre à la porté de tous. Elle crée un monde post-guerre propre à la science-fiction, plus ou moins développé.

    Ainsi, à travers les pages, nous découvrons l’histoire de Callie, une jeune fille de seize ans, prête à tout pour aider son petit frère qui souffre d’une maladie respiratoire mortelle si elle n’est pas soignée. Nous voilà plongé dans un mondé détruit où tous les adultes (ou presque) ont été tué lors d’une guerre biologique mondiale. Callie se retrouve alors seule, à devoir s’occuper de son petit frère Jack, car elle n’a ni grands-parents ni parents ayant survécu. Les jeunes comme elle sont traqués et enfermés par les Enders…

    A vrai dire, je dois m’avouer qu’il m’a fallu un bout de temps pour comprendre comment fonctionnait l’univers créé par Lissa Price. Si ce qu’elle explique est clair comme de l’eau de source, il faut deviner et imaginer un certain nombre de chose parfois essentiel à l’histoire. Certaines informations arrivent comme un cheveu sur la soupe sans qu’on les ait demandée, tandis que d’autres sont attendu impatiemment. Néanmoins, l’histoire s’adressant surtout aux adolescents, je n’ai eu aucun mal à m’y retrouver. Mais jouer les acrobates à travers les différents événements rythmant le récit n’est pas tout le temps agréable, sans pour autant m’empêcher d’accrocher et d’aimer cet univers, que j’espère plus développé dans les tomes suivants.

    Je m’attendais aussi, car c’est propre là encore à ce style, à retrouver une critique de la société, la sienne ne m’a pas frappée. On y retrouve des thèmes récurrents, comme la consommation de masse, la guerre et l’importance de la paix… Mais les messages, s’il y en a ne sont pas aussi marqués que dans certains livres. Cela ne m’a pas particulièrement dérangé, au contraire, je n’ai pas passé ma lecture à déchiffrer des phrases à double sens, mais ça m’a tout de même étonnée.

    Un point très positif néanmoins, les personnages. Ils sont tous un caractère propre et bien trempé. J’ai beaucoup aimé la relation entre Callie et son frère. Et surtout, pour une fois je n’ai pas trouvé ici une histoire d’amour prévisible et simple comme bonjour, ce qui m’a agréablement surprise. Au contraire, on peut presque dire qu’il n’y en a pas tellement du fait que le garçon qu’elle aime n’a aucun souvenir d’elle à la fin. Si certains personnages n’apparaissent pas souvent, l’auteur fait des miracles en arrivant à nous faire découvrir l’essence même des personnages en quelques lignes seulement.

    Pour conclure, c’est vraiment une lecture agréable, malgré un univers peu développé à mon goût. Divertissant et pour tous, il ne fait pas pour autant partit de mes coups de cœur, même si je le conseille vivement !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :